Martine SCHOEPPNER
Publié le 09/05/2019

Martine SCHOEPPNER

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Radiation volontaire

Question écrite de Mme Martine SCHOEPPNER, conseillère consulaire (Munich), et conseillère à l’AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse)

Les documents adressés à la commission de contrôle contenaient des radiations volontaires. Or, ni la loi ni le code électoral n’évoquent une éventuelle demande de radiation volontaire. Les jeunes majeurs inscrits d’office ne font pas non plus la possibilité de s’opposer à leur inscription sur les listes électorales. Le texte qui leur est envoyé précise bien « vous resterez inscrit(e) sur cette LEC jusqu’à votre inscription sur une autre liste électorale consulaire ou sur la liste électorale d’une commune en France." »

Pouvez-vous donc confirmer que les radiations ne peuvent donc être faites que pour perte de la capacité électorale, de la nationalité française, décès ou inscription sur une autre liste, une radiation volontaire étant exclue.