Entretien et rénovation des cimetières français à l’Etranger

Résolution n°4 de la commission des affaires sociales et des anciens combattants - Mars 2019

RÉSOLUTION

L’Assemblée des Français de l’étranger,

CONSIDÉRANT
- la responsabilité morale, patriotique et matérielle de l’Etat français dans la protection de ses ressortissants par-delà la mort,
- l’obligation de conservation de notre patrimoine,
- le nombre conséquent de familles concernées,
- l’éloignement fréquent entre les cimetières et les consulats de France,
- l’impossibilité des associations de se suppléer à l’Etat français car n’étant pas physiquement sur place et disposant de peu de moyens, particulièrement depuis la suppression de la réserve parlementaire,
- la recrudescence d’actes de vandalisme facilités par l’isolement, un gardiennage insuffisant voire inexistant sauf exception

DEMANDE
- le maintien de l’enveloppe budgétaire (2018 : 200 000€ - programme 151),
- la sécurisation de l’accès aux cimetières et l’instauration d’un système de veille et d’alerte en cas de dégâts dus aux risques naturels, ou aux actes malveillants,
- le lancement de contacts formalisés avec leurs homologues dans les consulats concernés, afin de mettre en commun des initiatives de conservation, d’entretien et de rénovation des lieux de sépultures,
- l’organisation par les établissements scolaires du réseau de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) d’un projet d’action civique permettant des initiatives ponctuelles de nettoyage,
- la prise de contact avec les acteurs de la société civile (associations locales, souvenir français, scouts de France, congrégations religieuses etc.), afin d’étudier des pistes de collaboration,
- le recensement par le MEAE de façon exhaustive des associations œuvrant à l’entretien des cimetières et d’assurer une communication minimale sur les actions entreprises.

RésultatsAdoption en commissionAdoption en séance
Unanimité X X
Nombre de voix « pour »
Nombre de voix « contre »
Nombre d’abstentions