Warda SOUIHI
Publié le 25/05/2022

Warda SOUIHI

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Vote par internet lors des élections législatives pour les Français de l’étranger, perturbation du calendrier des campagnes électorales et du silence électoral.

Lors des élections législatives de juin 2022, le vote par internet pour les Français de l’étranger intervient plusieurs jours avant la date du vote à l’urne. À titre d’exemple, le 1er tour des élections législatives pour les Français de l’étranger sur le continent américain aura lieu le 4 juin 2022, cependant le vote électronique aura lieu du 27 mai au 1er juin. La campagne officielle démarrant le 23 mai et se clôturant dans la nuit du 2 au 3 juin à minuit, cela pose 2 problèmes :

1- il est anticipé que la grande majorité des votants voteront par internet, comme ce fut le cas lors des dernières élections des Conseillers des Français de l’étranger. Parmi ces votants, une large majorité votera dès l’ouverture du scrutin en ligne, soit le 27 mai. Or, pour tous ces votants, les candidats n’auront bénéficié que 4 jours effectifs (du 23 mai au 27 mai) pour leur campagne officielle.

2- les électeurs votant par internet ne bénéficieront pas de « trêve électorale », période de silence de la campagne permettant aux électeurs de réfléchir sereinement à leur vote en dehors des communications des candidats. Les électeurs continueront ainsi de recevoir des communications électorales alors même que le vote est en cours. Certains candidats pourraient organiser des réunions publiques électorales alors même que le vote par internet sera ouvert. Ceci équivaudrait à une campagne électorale menée au sein même du bureau de vote le jour du vote.

Ces deux garanties (garantie d’une durée minimum de campagne électorale pour le débat démocratique et garantie d’une période de silence électoral) sont deux piliers importants de notre système démocratique. Les règles du code électoral pour les élections des Français de l’étranger impliquant un vote par internet devraient donc être adaptées en conséquence afin de les garantir. Pourquoi ne pas synchroniser la date du vote par internet avec la date du vote à l’urne ? Si cela s’avère techniquement impossible, serait-il possible d’adapter les dates de la campagne officielle et du silence électoral afin de tenir compte de la date d’ouverture du vote en ligne ?

Ces questions s’appliquent également aux autres scrutins pour les Français de l’étranger impliquant une modalité de vote par internet, tels que les élections des Conseillers des Français de l’étranger.