Régine PRATO
Publié le 09/06/2020

Régine PRATO

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

suppression de l’organisation des journées défense et citoyenneté (JDC) dans les ambassades et consulats français.

Mme Régine Guillermin Prato attire l’attention de Madame la secrétaire d’État auprès de la ministre des armées sur la suppression de l’organisation des journées défense et citoyenneté (JDC) dans les ambassades et
consulats français.

L’annonce de la fin de l’organisation de la JDC en ambassade ou consulat en octobre 2018 par M. Nicolas Warnery lors de la 29e session de l’AFE entérine un abandon progressif des JDC à l’étranger déjà entamé depuis des années

Au niveau administratif, les précautions ont été mises en œuvre afin qu’aucun jeune Français à l’étranger ne soit lésé lorsqu’une JDC n’est pas organisée dans un poste diplomatique et consulaire.
Plus précisément, le régime particulier de l’arrêté du 11 janvier 2016 ainsi que la réglementation en vigueur (art L 114-6 du code du service national) garantissent les droits des jeunes concernés en cas de non- participation à une JDC.

Outre l’aspect administratif, il convient de s’interroger sur les autres conséquences de cette suppression.
En effet, cette journée vise à renforcer le sentiment d’appartenance à la communauté nationale. Ce sentiment concerne aussi bien les jeunes n’ayant que la nationalité française que les jeunes binationaux qui ont besoin d’entendre parler directement de la France et de ses valeurs.

C’est aussi l’occasion privilégiée d’assurer le maintien du lien entre les armées et la jeunesse en communiquant notamment sur les possibilités de formation de carrière dans les armées. Nous avons pu constater d’ailleurs un intérêt grandissant des binationaux lors de Forums métiers à l’étranger par exemple.

Compte tenu de ce qui a été précité mais aussi du devoir de mémoire à l’étranger qui incombe à l’Etat, il apparaît nécessaire d’assurer la continuité de la prise en charge des JDC à l’étranger.

Elle s’interroge donc sur la possibilité de concevoir un dispositif particulier, permettant aux conseillers consulaires bénévoles et aux réservistes citoyens ou opérationnels à l’étranger d’organiser avec les postes consulaires une journée défense et citoyenneté dans l’année.