Manuela REYNAUD
Publié le 07/10/2022

Manuela REYNAUD

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Sensibilisation des Français de l’étranger aux zones à risque

Question écrite de Madame Manuela Reynaud, Conseillère à l’AFE pour la circonscription de l’Afrique occidentale, CFDE pour le Togo, Ghana

Sensibilisation des Français de l’étranger aux zones à risque

Depuis quelques années, le monde est confronté à une menace globale : le terrorisme djihadiste. Dans certaines zones géographiques répertoriées comme étant des zones à haut risque, la présence des Français est fortement déconseillée par le ministère des Affaires étrangères. Or, on déplore une imprudence de bon nombre de nos concitoyens qui, ne tenant pas compte des recommandations des postes diplomatiques, s’aventurent dans des zones identifiées comme étant dangereuses. Cette imprudence peut être du fait d’une méconnaissance des dangers réels encourus et certainement d’un manque de communication et de sensibilisation.
À cet égard, j’aimerais savoir s’il est possible d’envisager l’élaboration d’un dispositif de prévention plus réaliste pour sensibiliser et informer davantage nos concitoyens sur les dangers auxquels ils s’exposent en ne respectant pas les préconisations des postes diplomatiques.

Le MEAE, via le Centre de crise et de soutien, travaille quotidiennement à l’amélioration et à la visibilité de ses fiches Conseils aux voyageurs (FCV).

La France est l’un des seuls pays à s’être doté de cartes de vigilance pour l’ensemble des pays.

Le processus d’élaboration des 192 FCV fait l’objet d’une attention très poussée pour diffuser des informations vérifiées et objectives, dont le seul impératif est la sécurité des Français. Ce processus d’élaboration fait l’objet depuis 2011 d’une certification ISO-9001 conduite par l’AFNOR, garantissant ainsi sa fiabilité.

Il est important de noter que le MEAE délivre des conseils et des recommandations, établis avec et grâce à notre large réseau d’ambassades et de consulats répartis partout dans le monde ; il ne délivre en aucun cas des accords ou des autorisations de se déplacer, et ne saurait, de manière générale, prendre la décision finale ou de report du séjour envisagé.

Le MEAE diffuse ses conseils et recommandations via son site Internet et ses messages Ariane. En 2021, 63 millions de pages ont été visitées, ce qui démontre la forte visibilité de ce site. Il dispose également d’un compte Twitter spécifique (@ConseilsVoyages avec 43010 abonnés).

Afin d’en accroître encore davantage la visibilité, le MEAE mène des campagnes de promotion sur les réseaux sociaux mais également lors de salons et conclut des partenariats pour assurer une meilleure visibilité de ses outils (site internet des pré-demandes de passeports et CNI - ANTES, guides de tourisme....).

La refonte de l’application mobile des Conseils aux voyageurs en fin d’année 2021 a également permis la mise à disposition d’un outil plus facile d’accès et intuitif.