Publié le 25/10/2017

Commission de la sécurité et de la protection des biens et des personnes

Commission de la sécurité et de la protection des biens et des (...)

Avec les attentats de Marseille et Las Vegas et la tentative heureusement avortée de Paris, l’actualité est venue rappeler, s’il en était besoin, l’importance du sujet que traite la commission de la sécurité. Cette session, en plus d’être celle de mi-mandat, a été une session de transition avec le départ et l’arrivée de nouveaux membres et l’élection à la présidence de la commission de Geoffrey Party et à la vice-présidence de Cécile Lavergne. La commission en a donc profité pour faire un point de situation des trois années écoulées, et définir les axes de travail des trois prochaines années. 9 axes ont été retenus répartis en 3 thèmes : sécurité d’urgence, prévention et réparation des préjudices. Cette session fut également l’occasion d’une première rencontre avec le responsable de la sécurité de l’AEFE, poste nouvellement créé. La commission a pu noter le grand professionnalisme du titulaire, mais la relative faiblesse de ses moyens. Elle a donc proposé une résolution, adoptée par l’AFE, appelant au renforcement de ce pôle. La rencontre, désormais traditionnelle entre la commission et le centre de crise du MEAE, fut comme toujours l’objet d’échanges pertinents et constructifs, inclus dans le rapport. Les élus consulaires vivant dans des pays ayant subi des crises seront désormais systématiquement invités par la commission à participer à la rencontre avec le centre de crise afin de faire un retour d’expérience. Deux des élus de l’AFE du Mexique, Gérard Signoret et François Boucher, ont d’ailleurs était auditionnés par la commission suite au séisme qui a frappé ce pays.

Vous pouvez consulter le rapport de la commission.