Relations bilatérales entre la France et la Mongolie

Question écrite de M. Francis NIZET, membre élu de la circonscription électorale de Tokyo.

QUESTION

La Mongolie connaît depuis quelques mois un développement économique particulièrement important avec un chiffre de croissance pour 2011 de 17,5 % et pas moins de 11,5 % au troisième trimestre 2012 (avec une prévision de 15 % en moyenne dans les 8 prochaines années selon le FMI).

Ce pays présente en effet de nombreux avantages et perspectives économiques au point qu’il n’est pas excessif de lui prévoir un destin économique fulgurant comme a pu connaître en son temps le Qatar :
- les besoins en infrastructures sont immenses ;
- son sous-sol est un véritable « scandale géologique » expression souvent réservée au Congo, puisqu’il recèle presque tous les éléments chimiques de la classification périodique et en particulier des métaux spéciaux et des terres rares. La très faible densité de population permet en outre une exploitation facile des minerais ;
- les possibilités agricoles sont presque inexploitées et situées près d’un immense marché de consommateurs qu’est la Chine, pays limitrophe ;
- les coûts de pénétration du marché mongol sont faibles et le contexte juridique du droit des entreprises relativement simple, fiable et stable.

Ce pays démocratique francophile privilégie en outre les entreprises autres que chinoises et russes dans le cadre de sa politique du "troisième voisin" qui vise à diminuer la dépendance vis-à-vis de ces deux géants qui l’entourent.
Comment le gouvernement français entend-il accompagner ce développement et participer au boom économique de ce pays ? Du point de vue diplomatique, quel est l’état de notre relation bilatérale ? Quelles sont les visites officielles prévues dans les prochains mois ?

REPONSE

Réponse du Ministère des Affaires étrangères (DGP/AS)

Les relations entre la France et la Mongolie sont anciennes et la France est l’un des premiers pays occidentaux à avoir établi des relations diplomatiques avec la Mongolie en 1965. Notre partenariat, qui se décline dans tous les domaines, se structure sur le plan politique autour de consultations bilatérales conduites sur une base régulière par nos deux ministères des Affaires étrangères. L’engagement de la Mongolie dans la voie de la démocratie en fait l’un de nos partenaires privilégiés dans la région.

La Mongolie est un pays émergent en Asie avec lequel nous souhaitons renforcer notre coopération, notamment dans le domaine économique. Nous avons conscience de l’essor de l’économie mongole et des opportunités qu’il offre à nos entreprises. C’est la raison pour laquelle la France soutient les projets de ses entreprises présentes ou souhaitant se développer sur le territoire mongol. Les autorités françaises ont ainsi accompagné l’organisation de la mission du MEDEF International à Oulan Bator en septembre 2012, qui visait à identifier de nouveaux axes de coopération économique entre la France et la Mongolie. La création en juin d’un poste d’attaché aux affaires économiques et commerciales au sein de l’ambassade de France à Oulan Bator permet par ailleurs de suivre et d’appuyer les activités de nos entreprises sur le terrain.

Afin de donner un nouvel élan à la relation franco-mongole dans tous les domaines, il est envisagé de renforcer notre dialogue politique dans les années à venir, notamment par l’organisation de visites françaises de haut niveau en Mongolie en 2013./.

ORIGINE DE LA REPONSE : Ministère du Commerce extérieur (en attente de réponse) et Ministère des Affaires étrangères (DGP/Direction Asie et Levant)

Télécharger

PDF - 190.7 ko
Synthèse questions orales - décembre 2012
PDF - 117.3 ko
Synthèse questions d’actualité - décembre 2012
PDF - 208.5 ko
Synthèse questions écrites - décembre 2012