Jean-Marie LANGLET
Publié le 19/09/2016

Jean-Marie LANGLET

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Redéploiement des moyens vers les pays jugés prioritaires pour notre diplomatie. Avenir de certains établissements d’enseignement français en Allemagne

Question écrite de M. Jean-Marie LANGLET, conseiller consulaire (Francfort) et conseiller AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie et Suisse)

Le dernier rapport du Gouvernement sur la situation des Français établis hors de France évoque le redéploiement des moyens (d’enseignement français à l’étranger) vers les pays jugés prioritaires pour notre diplomatie.
L’Ambassade de France à Berlin a engagé l’élaboration d’un plan permettant le pilotage stratégique de l’enseignement français et en français en Allemagne. Le Rapport Perret dont tout le monde parle, alors même qu’à ma connaissance, il n’a toujours pas été rendu public par le ministère des Affaires étrangères s’interrogeait sur la pertinence du maintien des trois établissements scolaires en Allemagne, dont l’enseignement français et en français s’achève au CM1, les élèves qui le souhaitent poursuivant leur scolarité dans le système allemand : il s’agit des écoles de Stuttgart, Heidelberg et Bonn.
Ces écoles françaises « incomplètes » représentent toutefois pour la communauté française de ces trois villes et de leurs environs une opportunité très appréciable de scolarisation en langue française dont on sait qu’elle reste un élément de préoccupation et de choix d’implantation des parents expatriés.

Puis-je avoir l’assurance qu’aucune menace ne pèse sur les établissements de Stuttgart, Heidelberg et Bonn ?

Le plan enseignement français et en français pour l’Allemagne est en cours de validation au ministère des affaires étrangères et du développement international.
Dans le cadre de cette réflexion, il n’est pas prévu de faire varier le format du réseau d’enseignement français en Allemagne mais de travailler à une complémentarité des offres. Ainsi, lorsque l’offre est incomplète dans le réseau homologué (à Bonn, Heidelberg, Stuttgart), le projet est de réfléchir à une poursuite cohérente de scolarité dans le cadre d’un établissement allemand labellisé « LabelFrancEducation ».

Origine de la réponse : AEFE