Publication du rapport consacré à la sélection et à l’accueil des étudiants chinois en France.

Question écrite de M. Francis NIZET, membre élu de la circonscription électorale de Tokyo

QUESTION

Le Ministère des Affaires Etrangères compte-t-il rendre public dans les plus brefs délais le rapport conjoint de l’inspection générale de l’administration du Ministère de l’Education Nationale et du Ministère des Affaires Etrangères commandé en 2009 à la suite de graves dysfonctionnements dans la sélection d’étudiants chinois pour suivre leurs études en France, dysfonctionnements ayant conduit à des condamnations pénales ou administratives ?

REPONSE

Par lettre de mission en date du 7 décembre 2009, le Ministre des Affaires étrangères et européennes et la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche ont saisi l’Inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la Recherche et l’Inspection générale des Affaires étrangères d’une demande d’évaluation de tous les aspects de la chaîne de sélection et d’accueil des étudiants chinois, depuis leur demande de visa étudiant jusqu’à leur inscription universitaire en France.

Cette mission intervenait alors que deux premières missions diligentées par la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche relatives à des présomptions de trafic de diplôme par des étudiants chinois à l’Université du Sud Toulon-Var avaient été successivement menées en 2009. Ces évènements et leur assez forte médiatisation avaient engendré un certain malaise dans les milieux universitaires français et chinois, beaucoup d’inquiétudes, ainsi qu’une baisse de l’attractivité française en Chine.

Les inspecteurs ont effectué une mission en Chine où ils ont visité tous les centres CampusFrance (à une exception près) et se sont attardés sur les actions de coopération universitaire, notamment celles conduites par les grandes écoles. Ils se sont rendus en France dans 8 universités, parmi celles qui accueillent beaucoup d’étudiants chinois.

A l’issue de leur mission, les inspecteurs ont transmis leur rapport en février 2011, dans lequel ils ont décrit le contexte de la mobilité étudiante chinoise et les dispositifs mis en œuvre avant de souligner les difficultés et de faire un certain nombre de recommandations.

Comme il est d’usage pour les rapports de l’Inspection générale des Affaires étrangères, ce rapport, dont les préconisations ont donné lieu à un suivi attentif, n’a pas vocation à être rendu public./.

ORIGINE DE LA REPONSE : INSPECTION GENERALE DES AFFAIRES ETRANGERES

Télécharger

PDF - 237.4 ko
Sythèse questions orales session AFE septembre 2012
PDF - 155.3 ko
Sythèse questions d’actualité session AFE septembre 2012
PDF - 481.1 ko
Synthèse questions écrites session AFE septembre 2012