Martine SCHOEPPNER
Publié le 09/07/2015

Martine SCHOEPPNER

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Prise en charge des frais de déplacement des conseillers consulaires

Question au gouvernement de Mme Martine SCHOEPPNER, conseillère consulaire (Munich), et conseillère à l’AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse).

Les absences étant sanctionnées, sauf en cas de « motif valable », quelle est l’interprétation de ces termes puisque une absence pour raison professionnelle a été sanctionnée ?

Le second point porte sur l’inégalité des moyens entre les conseillers consulaires résidant dans la ville du poste ou à plusieurs centaines de kilomètres qui même s’ils ne dépassent pas le seuil des 60%, consacrent la quasi-totalité de leur indemnité pour se rendre aux réunions avec des déplacements parfois beaucoup plus prenants (temps). Devant se libérer une ou deux journées entières pour assister à un conseil, le risque d’absence est plus élevé.

Origine de la réponse : M. Laurent FABIUS, Ministre des Affaires Étrangères et du Développement International