Passage de certifications langues étrangères dans les collèges et lycées français du réseau AEFE

Question orale de M. Jean-Marie LANGLET, membre élu de la circonscription électorale de Berlin

QUESTION

Si mes informations sont exactes des certifications B1, langues étrangères auraient été passées cette année dans 7 établissements français du réseau AEFE dont ceux de Londres et de Madrid.
Ces certifications auraient été proposées à titre expérimental pour l’anglais et l’espagnol.
Si tel est le cas, il est étonnant qu’on ait oublié l’allemand et qu’aucune école française en Allemagne n’ait fait partie de cette expérimentation.

L’allemand est une langue tout aussi importante que celles choisies pour cette expérimentation. L’Allemagne étant, il faut le rappeler, toujours, le premier partenaire commercial de la France.

- quelles ont été les conclusions de ces expérimentations ?

- envisage-t-on de reconduire le projet ?

- Si oui, va-t-on rapidement y inclure la langue allemande ? Si tel est le cas, si on choisit des établissements expérimentaux, les parents d’élèves du Lycée français Victor HUGO de Francfort/Main aimeraient bien que leur établissement fasse partie de ceux-ci.

- Peut-on envisager pour certains élèves vivant en Allemagne une certification supérieure à B1 ?

REPONSE

L’AEFE accorde la plus grande importance à l’enseignement de la langue allemande. Aussi, le réseau AEFE en Allemagne est pionnier dans l’enseignement bilingue et dans l’enseignement précoce de l’allemand. De nombreuses écoles maternelles pratiquent l’enseignement bilingue français-allemand, comme le Collège Voltaire de Berlin. Les écoles élémentaires sont homologuées « Ersatzschule » par l’administration allemande, ce qui signifie qu’elles proposent un enseignement de l’allemand et en allemand à 50% du volume horaire de l’enseignement. Seules les écoles Voltaire de Berlin et les Düsseldorf ne sont pas encore Ersatzschule mais leur enseignement est conforme à celui des Ersatzschulen. Les écoles franco-allemandes de Stuttgart, Fribourg et Sarrebruck proposent un enseignement bilingue. L’enseignement précoce de l’anglais est répandu dans toutes les écoles relevant du réseau AEFE, en plus de celui du français et de l’allemand.

Cette orientation se poursuit dans le secondaire et se traduit par des certifications de la façon suivante :

• lycée français de Berlin : certification en allemand par l’Institut Goethe, niveaux B1, B2 et C1 pour les élèves de 1re et terminale ;

• Le lycée de Hambourg = certification Goethe en allemand, jusqu’à B2 et C1 de la 6e à la 1re - anglais : Cambridge niveau C2 pour les terminales - espagnol à l’étude avec l’Institut Cervantes ;

• Lycée Victor Hugo à Francfort = anglais Cambridge niveaux B2, C1, C2. L’an prochain, allemand par la KMK () niveaux A2 ou B1 pour les 3es ;

• Le lycée de Düsseldorf = en Allemand certification ZDAF par le Goethe niveaux B1 et B2 ;

• Le lycée franco-allemand de Fribourg = certifications Cambridge (anglais) et Goethe (allemand) à l’étude ;

• Le lycée Jean Renoir de Munich = anglais Cambridge, niveau C1, allemand ZDAF par le Goethe de la 6e à la 1re jusqu’à niveaux B2 et C1, espagnol jusqu’à C2 par Cervantes.

Signalons aussi que les lycées de Berlin, Hambourg, Düsseldorf, Francfort et Munich préparent les élèves à l’Abibac qui est une double certification officielle (deux diplômes) : Abitur allemand + Baccalauréat.
Les lycées franco-allemands de Fribourg et Sarrebruck délivrent un baccalauréat spécifique (le baccalauréat franco-allemand bilingue) et un brevet franco-allemand.

La certification en allemand n’a effectivement pas été proposée dans le réseau des établissements en 2011. En effet, il était difficile d’intégrer la langue allemande dans ce dispositif en 2011 puisque des accords particuliers avec les autorités allemandes ont abouti à une convention entre les deux pays pour la mise en œuvre des certifications ; il a donc été envisagé de reporter d’au moins un an l’implication de cette langue vivante et d’assurer d’abord le dispositif auprès des deux langues les plus largement répandues et pour lesquelles la demande est forte (anglais et espagnol) avant de proposer, en accord avec le KMK (conférence fédérale des ministres de l’éducation), un autre dispositif ; en outre, la langue allemande dans les zones géographiques telles que l’Europe du Nord, de l’Est, l’Allemagne notamment a déjà des accords avec l’organisme certificateur et permet à des élèves de se présenter à ces tests. L’offre de certification existe en réalité dans une zone fortement attirée par l’apprentissage de la langue allemande, d’où la nécessité de ne pas court-circuiter ce processus par une expérimentation qui n’apportera rien de plus dans cette zone très avancée en matière de certification.

Cette première étape expérimentale, limitée à 7 établissements du réseau, doit nous permettre d’approfondir l’impact des certifications attribuées, de recueillir les observations des chefs d’établissements impliqués et de mieux envisager l’extension d’un tel dispositif au sein du réseau ; un bilan sera dressé en juin prochain avec les services de la Direction générale de l’enseignement scolaire (DEGESCO) du ministère de l’Education nationale.

ORIGINE DE LA REPONSE : AEFE

Télécharger

PDF - 415.5 ko
Synthèse des questions orales - Mai 2011
PDF - 219.7 ko
Synthèse des questions écrites - Mai 2011
PDF - 318.3 ko
Synthèse des questions d’actualité - mai 2011