Orientation des élèves du réseau vers des établissements d’enseignement supérieur hors le territoire français

Réunion du Bureau de l’AFE de décembre 2013 - Question écrite de Monsieur Francis NIZET, membre élu de la circonscription électorale de Tokyo

QUESTION

Les établissements scolaires du réseau de l’AEFE ont une mission d’influence importante. Ils font, entre autre, la promotion auprès des élèves étrangers de la qualité de notre enseignement et des valeurs humanistes qu’il porte et participent au rayonnement de la langue française. Il n’est plus à démontrer la très haute valeur de notre enseignement scientifique, de nombreux pays, comme la Chine, faisant appel à notre savoir dans l’ingénierie pédagogique pour développer des écoles d’ingénieurs comme Centrale Pékin et les écoles spécialisées dans l’aéronautique et la technologie nucléaire.

Une part importante des élèves de terminale du réseau ne fait pourtant pas toujours le choix d’un établissement d’enseignement supérieur français pour poursuivre ses études. A l’heure où la France cherche à améliorer, à grands frais, son attractivité vis à vis des étudiants étrangers, il est quelque peu paradoxal que le réseau ne soit pas une source presque captive de tels étudiants.

Quelle est la part des bacheliers, français et étrangers du réseau, qui font le choix de la France pour poursuivre leurs études ? Quelles sont les mesures mises en place par l’AEFE pour améliorer ce taux ?

REPONSE

Le renforcement de l’attractivité de l’enseignement supérieur français fait partie des missions confiées à l’AEFE par le ministère des Affaires étrangères. Dans un contexte de mobilité accrue des étudiants et de forte concurrence entre les systèmes d’enseignement supérieur, le réseau scolaire français à l’étranger constitue un atout pour la promotion des formations supérieures françaises.

L’AEFE, par l’action du Service orientation et enseignement supérieur (SORES), a fait de sa priorité l’accompagnement des élèves dans l’élaboration de leurs parcours de formation et de leur projet d’études Post Bac. Ainsi, l’Agence incite les établissements du réseau à contribuer à l’attractivité du système d’enseignement supérieur français.

Le bilan de la campagne APB (admission post-bac) 2013 témoigne d’une hausse du nombre de candidats des établissements français à l’étranger ayant formulé des vœux, avec 9260 élèves soit plus de 64% des bacheliers du réseau. Le SORES constate cette année un taux de propositions d’admissions faites aux candidats très important, s’élevant à 94%. Au final, ce sont plus de 7000 élèves (environ 3000 français et 4000 étrangers) qui répondent positivement à une proposition de formation vers l’enseignement supérieur français. A ces éléments doivent également être ajoutés le nombre d’élèves intégrant Sciences Po et l’université Paris Dauphine dont l’affectation est hors procédure APB.

L’AEFE axe sa politique sur la mobilisation et la formation des professeurs et l’identification dans chaque établissement d’un personnel ressource en information et orientation (PRIO) dont la fonction est de coordonner et d’animer le programme d’activités en orientation. Par le biais de son offre de formation, le SORES vise l’implication accrue de tous les membres de la communauté éducative dans la construction du projet personnel de l’élève, et notamment celle des professeurs principaux chargés en premier lieu du suivi et de l’accompagnement de leurs élèves. Ainsi en 2012/2013, 1000 professeurs et PRIO ont bénéficié de formations approfondies.

Afin de coordonner ces actions sur le terrain et sur des zones prioritaires, l’AEFE a également créé deux postes de conseillers régionaux en orientation et enseignement supérieur -à São Paulo pour l’Amérique du Sud et à Bangkok pour l’Asie Pacifique, qui sont les relais de la politique d’orientation de l’AEFE sur ces zones.

La promotion de l’enseignement supérieur français passe aussi par une bonne information des élèves et des familles. C’est pourquoi l’AEFE offre un large choix de ressources documentaires mises à disposition des équipes éducatives mais aussi des familles sur le site de l’AEFE : diaporamas, fiches d’information sur l’offre de formation proposée par l’enseignement supérieur français...
Elle a renouvelé son partenariat avec l’ONISEP le 21 novembre 2013 en signant au salon de l’Education une convention qui permet de mettre à disposition des lycées français de l’étranger des outils numériques dédiés à l’orientation (« Mon orientation en ligne », le Webclasseur Orientation, et Biblionisep). Elle a également réédité cet automne le guide commun AEFE/Campus France « Etudier en France après le baccalauréat » adapté aux problématiques spécifiques des élèves du réseau.

En 2014, l’Agence formalisera d’autres partenariats avec certains établissements d’enseignement supérieur : une convention avec les IEP de régions permettra ainsi l’ouverture de centres d’examen à l’étranger pour les élèves des lycées français.

En effet, compte tenu de l’éloignement géographique des élèves du réseau, l’accès à l’enseignement supérieur français doit être facilité. C’est dans ce contexte que les élèves du réseau participent au même titre que les élèves scolarisés en France à la procédure d’affectation informatisée Admission Post Bac (APB), dont l’AEFE est administrateur. L’Agence est membre des instances de pilotage du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR) et y fait valoir les intérêts des élèves du réseau. Force est de constater que depuis la participation de l’AEFE à cette procédure (2009), les possibilités d’accès à l’enseignement supérieur français ont été grandement améliorées.

Le programme des Bourses Excellence-Major, piloté par l’AEFE, permet également d’œuvrer à la promotion de l’enseignement supérieur français auprès des élèves étrangers scolarisés dans les établissements du réseau. Ce dispositif permet d’octroyer aux plus brillants d’entre eux une bourse pour une durée de 5 ans afin qu’ils poursuivent des études supérieures de haut niveau en France. Ce sont au total plus de 800 boursiers étrangers qui sont intégrés dans ce programme, dont 160 nouveaux lauréats à la rentrée 2013. Il convient d’ailleurs de souligner que le nombre de candidatures augmente de plus de 10% par an depuis 3 ans. En outre, il est à noter que l’AEFE a augmenté en cette rentrée de 10% les allocations de la bourse Excellence Major des taux 1 et 2./.

ORIGINE DE LA REPONSE : DGM

Télécharger

PDF - 133.9 ko
Synthèse Questions ORALES Bureau AFE décembre 2013
PDF - 151.7 ko
Synthèse Questions d’ACTUALITE Bureau AFE décembre 2013
PDF - 266.3 ko
Synthèse Questions ECRITES Bureau AFE décembre 2013