Mesures d’information, de prévention et de soins à l’adresse des communautés des Français établis hors de France face à la pandémie de la grippe A (H1N1).

Question orale de M. Jean-Louis MAINGUY, membre élu de la circonscription électorale de Beyrouth

QUESTION

Par sa forte contagiosité le virus H1N1 inquiète et mobilise l’ensemble des pays du monde et leurs structures sanitaires. Pour faire face à cette pandémie annoncée et pour que les Français de l’étranger puissent adopter un comportement civique sans excès, sans regorger les hôpitaux ou mobiliser les services consulaires par leurs appels, est-il prévu un plan sécuritaire pour informer, prévenir et enfin soigner nos concitoyens expatriés contre la grippe A ?

INFORMATION

Serait-il possible de transmettre les recommandations des mesures d’hygiène à adopter (masques/nettoyage fréquent des mains au savon ou avec une solution hydro-alcoolique, etc…) à travers une campagne d’affichage dans le réseau consulaire et auprès de nos chancelleries à travers le monde (site internet des consulats/affichage dans les locaux de la communauté française, affichage dans les écoles françaises en accord avec l’AEFE et la Mission Laïque, etc...) ?

Serait-il possible d’envisager une campagne d’information sur les ondes radiodiffusées et télévisées qui sont accessibles aux Français de l’étranger (TV5 Monde, France 24, RFI, etc…) en accord avec le ministère de la santé et de prévoir une mise à jour régulière des sites « conseils aux voyageurs » ?

En cas de pandémie avérée, serait-il possible de mettre en place dans chaque consulat ou chancellerie, une plateforme de réponses téléphoniques à destination de la communauté française qui pourrait indiquer les mesures appropriées à l’évolution de la situation sanitaire envisagée afin de faire face à la contamination avec sang froid ?

En cas de pandémie avérée, serait-il possible d’organiser d’une manière régulière des réunions du Comité de Sécurité de nos ambassades en présence des responsables des écoles françaises, des entreprises françaises et des chefs d’îlots afin de faire le point au fur et à mesure de l’évolution de la pandémie et des décisions de terrain qu’il convient d’appliquer ?

PREVENTION

Utilisation des masques

Il est maintenant prouvé que l’utilisation d’un masque approprié est un élément majeur de prévention au même titre que les lavages fréquents des mains et les dotations d’antiviraux (les gels nettoyants et l’utilisation des serviettes à usage unique), les stocks de masques étant parfois épuisés dans les capitales internationales, serait-il possible de prévoir l’envoi d’une quantité suffisante de masques à l’adresse de nos concitoyens expatriés qui pourraient être mis à leur disposition par nos services consulaires ?

Vaccination

Le vaccin propre à la souche A H1N1 étant en cours de recherche et d’élaboration depuis juin 2009 par les 4 laboratoires internationaux spécialisés (France/Suisse/Royaume Uni et Etats Unis) le gouvernement français a passé auprès de 3 d’entre eux une commande de 94 millions de doses. Les résultats et l’élaboration de ce vaccin étant à prévoir pour le courant du mois d’octobre ou de novembre 2009, nombre de gouvernements étrangers n’ont pu avoir priorité pour en acquérir avant les mois de février ou de mars 2010. Serait-il possible de prélever des 94 millions de doses que le gouvernement français a commandées, 2.500.000 doses qui seraient à adresser au bénéfice des Français de l’étranger à travers les structures de nos chancelleries ?

Plan de vaccination et priorité des bénéficiaires du vaccin

Dans la mesure où les quantités de vaccin pourraient ne pas être, toutes, disponibles en même temps, serait-il possible de demander à nos chancelleries de dresser une liste prioritaire à travers chacune de nos listes consulaires afin de procéder à la vaccination des tranches de populations prioritaires ? Ainsi, dans l’ordre, pourrions-nous trouver :

1. les femmes enceintes

2. les personnes travaillant au contact des bébés, des enfants et des adolescents (médecins, infirmières, puéricultrices ainsi que le corps enseignant…)

3. les seniors atteints de maladies chroniques

4. les personnes âgées ainsi que les adolescents

5. et enfin la population générale

Soins

Le dernier volet de cette action sanitaire antigrippe A H1N1 serait, la gestion de cette pandémie à travers les soins adéquats (TAMIFLU ou équivalent) dont bon nombre de pays n’ont pas prévu de stocks suffisants en pharmacie. Serait-il donc possible :

a. de prévoir des traitements de TAMIFLU équivalents au nombre de Français établis hors de France qui soient mis à disposition de nos concitoyens à travers nos structures consulaires ou nos chancelleries ?

b. de demander aux médecins affiliés aux postes consulaires de tenir une permanence de veille sanitaire exceptionnelle pour venir en aide aux plus démunis de nos concitoyens ?

c. d’appliquer la priorité de ces traitements selon les mêmes listes établies précédemment.

REPONSE

En déclinaison du Plan national de lutte contre une pandémie grippale, le Ministère des Affaires étrangères a rédigé un plan adapté à la situation des Français de l’étranger.

Ce Plan réserve une place importante aux mesures d’information et de sensibilisation de la communauté. Ainsi chaque Poste diplomatique dispose d’une base de données informatique spécifiquement dédiée à la grippe. De même les informations dispensées par le Ministère de la Santé sont-elles relayées par le site Internet du Ministère pour en autoriser l’accès à tous et partout.
Le Centre de Crise reste quant à lui, activé 24 heures / 24 en mesure de répondre aux interrogations de nos compatriotes à l’étranger.

Les stocks de traitements antiviraux et de masques anti-projections détenus par les postes ont été calculés en fonction de la population situation sanitaire locale et de l’offre de soins.

A cet égard, le traitement antiviral (Tamiflu) est délivré par les postes en cas de défaillance du système sanitaire local et au vu d’une ordonnance nominative établie par le médecin référent sélectionné par le poste.

Les masques FFP2 sont pour leur part destinés exclusivement aux agents en contact avec le public, notamment les personnels indispensables en cas de fonctionnement en mode dégradé.

Les masques anti-projections sont réservés aux patients grippés. Ils sont délivrés gratuitement sur ordonnance.

Les stocks de produits de santé mis à disposition des représentations diplomatiques sont régulièrement renouvelés. Fin septembre, 300.000 boîtes de Tamiflu adulte et pédiatrique et 2,5 millions de masques étaient en cours d’expédition afin de remplacer les produits atteignant leur date de péremption en novembre.

Enfin, le principe d’une offre de vaccination aux Français de l’étranger a fait l’objet d’une décision interministérielle le 29 juillet dernier. Le Ministère des affaires étrangères et européennes et le Ministère de la santé sont chargés de sa mise en œuvre dans le cadre du plan de vaccination de l’ensemble de la population française selon des modalités qui seront prochainement communiquées à nos représentations diplomatiques et à nos postes consulaires./.

ORIGINE DE LA REPONSE : CDC

Télécharger

PDF - 650.9 ko
Synthèse des questions orales septembre 2009
PDF - 284.1 ko
Synthèse des questions écrites septembre 2009
PDF - 107.1 ko
Synthèse des questions d’actualité septembre 2009