Inscription des bacheliers français du réseau d’enseignement français à l’étranger dans l’enseignement supérieur français

Résolution Nº EN/02/09/2011 de la commission des Affaires culturelles, de l’Enseignement et de l’Audiovisuel - Septembre 2011

RESOLUTION

L’ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER,

Considérant

Qu’un lien naturel devrait exister entre le réseau d’enseignement français à l’étranger et les établissements d’enseignement supérieur français dont ils sont un aboutissement logique ;

Les nombreuses difficultés rencontrées par les bacheliers français de nos établissements français à l’étranger pour accomplir leurs démarches de pré inscription et d’inscription dans ces établissements ;

Demande

Que les établissements d’enseignement supérieur français prennent en compte les situations particulières d’éloignement et d’isolement de ces bacheliers ;

Qu’une plus large information soit donnée aux établissements du réseau français à l’étranger et aux familles sur le Service orientation et enseignement supérieur (SORES) de l’AEFE dont la mission est d’assurer la transition lycée-enseignement supérieur.

Tableau 1 : données de l’entreprise
Résultats Adopté en commission Adopté en séance
Unanimité X X
Nombre de voix "pour"
Nombre de voix "contre"
Nombre d’abstensions

REPONSE

Le service orientation et enseignement supérieur (SORES) de l’AEFE a été spécialement créé en 2007 pour définir et mettre en œuvre la politique de l’Agence en matière d’orientation des élèves, en lien avec le ministère de l’Éducation nationale, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère des Affaires étrangères et européennes.
Ce service contribue aussi à renforcer l’attractivité de l’enseignement supérieur français dans un contexte international de plus en plus concurrentiel. Plus particulièrement chargé de la transition lycée-enseignement supérieur, le SORES veille à ce que les bacheliers français issus du réseau des établissements français à l’étranger bénéficient des meilleures conditions d’accès possible dans l’enseignement supérieur français.

L’Agence, soucieuse d’offrir un service de qualité, s’attache à développer les moyens et les outils d’un meilleur accompagnement des établissements pour une orientation adaptée des élèves. La formation des équipes dans les établissements est ainsi devenue, depuis la rentrée 2010, l’une de ses grandes priorités. Cette formation des équipes s’inscrit à la fois dans les objectifs du Plan d’Orientation stratégique de l’Agence pour 2010-2013 et dans le cadre plus général de la réforme du Lycée.
Lors de leurs missions dans les établissements, les trois conseillers d’orientation du SORES ont consacré une grande partie de leur temps à former des Professeurs principaux et des PRIO (Personne Ressource pour l’Information et l’Orientation, relai et ressource dans l’établissement) à l’approche éducative en orientation et à l’entretien personnalisé. Ils ont également prodigué leurs conseils en matière d’équipement documentaire aux Professeurs documentalistes. L’animation de 360 séances d’informations aux élèves et aux familles sur les réformes en cours, l’architecture du système d’enseignement supérieur français et européen, les modalités d’inscription dans la procédure d’admission post-bac (APB) et la conduite de plus de 2 000 entretiens-conseils en orientation ont constitué le cœur de ces missions sur le terrain.
Un partenariat avec les académies permet par ailleurs de compléter l’équipe des conseillers d’orientation-psychologues et de mieux couvrir le réseau. Au total, les actions de mise en œuvre de la politique d’orientation de l’agence ont touché en 2010-2011 122 établissements répartis dans 87 pays en 464 jours de mission.

En outre, pour être au plus près des besoins du terrain, l’AEFE alloue des subventions aux établissements afin qu’ils réalisent des actions en faveur de l’orientation. L’enveloppe consacrée à ces actions pilotes pour l’orientation (APO) s’est élevée, pour 2010-2011, à 340 000 €. 66 subventions ont été accordées à partir de 81 demandes provenant de 155 établissements. 109 480 € ont été consacrés aux missions des conseillers en orientation du Service Orientation et Enseignement supérieur de l’AEFE et des académies partenaires.

En vue d’améliorer encore l’information des élèves comme des familles, l’AEFE a signé en avril 2010 une convention de partenariat avec l’ONISEP, offrant aux établissements et aux familles l’accès à un service d’orientation en ligne (www.monorientationenligne.fr), à une bibliothèque de ressources en ligne sur les formations et les métiers (Biblionisep) et à un espace numérique de travail (le passeport orientation formation-Webclasseur).

Cet environnement numérique de travail dédié à l’orientation, baptisé « Webclasseur », a été installé par le SORES dans plusieurs établissements du réseau depuis 2010. Le Webclasseur permet à l’élève de s’informer sur les métiers et les professions et de compiler tout le travail qu’il a entrepris, au cours de sa scolarité, en lien avec l’orientation. Chaque élève possède ainsi son propre dossier numérique d’orientation, qu’il pourra conserver tout au long de son parcours scolaire et universitaire. Pour les professeurs, il constitue un moyen de communication précieux : échanges de pratiques, programmation des activités du Parcours de Découverte des Métiers et des Formations (PDMF), stockage et diffusion d’informations. Les parents, qui disposent également d’un espace propre à cet environnement, peuvent y consulter les activités proposées en classe à leurs enfants, ainsi que des actualités.

En plus de ces actions et partenariats, l’AEFE a signé le 5 octobre 2011 une convention avec CampusFrance, l’agence nationale pour la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger afin de formaliser les actions de collaboration déjà existantes : formation à l’orientation par le SORES des agents d’espaces CampusFrance, organisation conjointe à Paris de sessions d’accueil et d’information d’élèves étrangers scolarisés dans le réseau (par exemple, réception d’élèves des USA, d’Inde…), organisation en commun de séminaires d’information sur les études supérieures, etc. Un guide commun AEFE/CampusFrance à destination des lycéens des établissements du réseau d’enseignement français à l’étranger et de leurs familles, « Etudier en France après le baccalauréat », sera disponible cet automne sur le site de l’AEFE où il sera mis à disposition pour impression par les établissements qui souhaiteront en faire profiter familles et élèves.

L’AEFE, à travers le SORES, veille à la bonne affectation des élèves de Terminale de l’enseignement français après le baccalauréat, notamment par l’administration et le suivi de l’application nationale « Admission Post-Bac ». Depuis trois ans, les élèves des lycées français de l’étranger suivent les mêmes procédures de préinscription dans l’enseignement supérieur que les élèves de terminale du territoire français : la procédure Admission post-bac. Le portail national www.admission-postbac.fr (APB) permet de candidater sur la majeure partie des formations en France après le baccalauréat. Certaines formations, attractives pour les élèves du réseau, ne sont pas encore intégrées au portail et conservent un recrutement particulier (par exemple les Instituts d’Etudes Politiques, l’université Paris Dauphine et la plupart des Ecoles de Commerce en post bac).
L’ensemble de la campagne APB 2011 s’est déroulée sans difficultés majeures. Le SORES a répondu à près de 2600 requêtes des candidats et des chefs d’établissement.

Il convient de noter aussi les efforts entrepris par l’AEFE pour se rapprocher encore des représentants des établissements d’enseignement supérieur français. C’est dans ce contexte que le Président de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), M. Louis Vogel, est intervenu au séminaire AEFE des nouveaux collaborateurs du Réseau à Sèvres, en mai 2011, afin de promouvoir les Universités et la coopération entre l’enseignement secondaire et le supérieur (vidéo sur le site de l’AEFE, à l’adresse http://www.aefe.tv/2011/06/21/intervention-de-monsieur-louis-vogel/)

Enfin, l’AEFE poursuit son travail d’amélioration de l’accueil en France des bacheliers français et étrangers en négociant notamment des conditions spécifiques de logement avec des établissements disposant d’internats.

ORIGINE DE LA REPONSE : DGM/CFR

Télécharger

PDF - 122.5 ko
Synthèse de la Commission des Affaires culturelles, de l’enseignement et de l’audiovisuel - septembre 2011