Martine SCHOEPPNER
Publié le 06/11/2018

Martine SCHOEPPNER

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Identité numérique

Question écrite de Mme Martine SCHOEPPNER, conseillère consulaire (Munich), et conseillère à l’AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse)

En mars 2017 vous me répondiez à une précédente question écrite « Nous étudions la possibilité de créer les conditions d’une authentification forte des personnes à partir des données du registre. Une telle identité renforcée serait un gain de sécurité et d’accessibilité pour les usagers »

Pour avoir accès à différentes administrations françaises il devient presque indispensable de pouvoir utiliser France Connect. Or, la proportion de Français établis hors de France qui y participent déjà (impôts des non résidents, assurance maladie) n’est pas très importante et il est impossible de se connecter d’une autre façon si on ne possède pas absolument tous les codes, numéros etc...

Quels sont les progrès plus de 20 mois plus tard et quelles sont les barrières existantes pour délivrer cette identité numérique lors de la demande de pièce d’identité biométrique .