Formalités de « pré-inscription » à l’école française de Shanghai

Question écrite de M. Francis NIZET, membre élu de la circonscription électorale de Tokyo

QUESTION

Alors qu’il y a un vrai problème pour scolariser les enfants français en classe primaire dans la concession française à Shanghai, les parents d’élèves doivent pré-inscrire leurs enfants dans les 3 écoles primaires d’enseignement français (AIJU, Lycée Français Quinpu et Pudong) pour espérer avoir une place ou être en liste d’attente.

L’école française de Shanghai réclame 3000 RMB, soit environ 350 euros, par élève et par campus au titre des frais de dossier de pré-inscription sans garantie pour autant d’une future inscription pour l’année scolaire 2013/2014. Ces frais n’étant pas récupérables quelque soit l’issue positive ou non de l’inscription.

La plupart des entreprises n’intègrent pas ces frais dans leur prise en charge de la scolarité des enfants de leur personnel pas plus que les bourses scolaires.

L’agence ayant signé convention avec le comité de gestion de l’établissement compte-elle intervenir auprès de celui-ci pour faire annuler ou adoucir cette mesure qui mécontente de très nombreux parents ?

REPONSE

Le lycée français de Shanghaï est un établissement conventionné avec l’AEFE, ce qui implique notamment que les conditions financières d’inscription font certes l’objet d’échanges avec l’équipe de direction mais elles sont de la responsabilité de son organisme gestionnaire, de droit local.

Jusqu’à l’année dernière, il n’existait aucun frais liés à l’inscription préalable des élèves.

A la rentrée de septembre 2012, 70 élèves inscrits ne se sont pas présentés, sans que l’établissement en ait été prévenu. Ceci a eu des conséquences budgétaires et humaines importantes, du fait des recrutements de personnel effectués sur la base de prévisions d’effectifs qui ne se sont pas réalisées.

Afin de prévenir les démarches, lourdes de conséquences pour le lycée, de familles qui inscrivaient leurs enfants dans plusieurs écoles d’autant plus aisément que cela ne les engageait pas financièrement, le comité de gestion a décidé de mettre en place, à partir de cette année, un dispositif de frais de dossier pour la préinscription.

En matière de bourses scolaires, seuls les frais de première inscription sont pris en compte dans le calcul des droits des familles. Les frais de dossier réclamés par le lycée français de Shanghaï ne le sont pas.

L’AEFE a attiré l’attention du lycée sur cette situation et étudiera le bilan qui sera fait par l’établissement de la procédure de préinscription mise en place cette année./.

ORIGINE DE LA REPONSE : AEFE

Télécharger

PDF - 185.5 ko
Synthèse Questions ORALES plénière AFE Mars 2013
PDF - 188.4 ko
Synthèse Questions ACTUALITE plénière AFE Mars 2013
PDF - 199.9 ko
Synthèse Questions ECRITES plénière AFE Mars 2013