Jean-Marie LANGLET
Publié le 04/04/2016

Jean-Marie LANGLET

Accédez à sa fiche dans l'annuaire
Jean-Hervé FRASLIN
Publié le 04/04/2016

Jean-Hervé FRASLIN

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Extension de la réserve citoyenne de l’éducation nationale au réseau AEFE

Question écrite de M. Jean-Marie LANGLET, conseiller consulaire (Francfort) et conseiller AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie et Suisse) et de M. Jean-Hervé FRASLIN, conseiller consulaire (Madagascar) et conseiller AFE (Afrique centrale, australe et orientale)

Extrait du site : http://www.education.gouv.fr/reserve-citoyenne/cid94074/la-reserve-citoyenne.html

« Qu’est-ce que la réserve citoyenne de l’éducation nationale ?
La réserve citoyenne de l’éducation nationale, lancée le 12 mai 2015, offre à tous les citoyens la possibilité de s‘engager bénévolement pour transmettre et faire vivre les valeurs de la République à l’école, aux côtés des enseignants, ou dans le cadre d’activités périscolaires. Elle est une opportunité pour l’école de bénéficier de l’engagement des acteurs de la société civile.

Inscrite au cœur de la grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République, la réserve citoyenne de l’éducation nationale vise à permettre à l’école de trouver parmi les forces vives de la société civile des personnes qui s’engagent aux côtés des enseignants et des équipes éducatives pour la transmission des valeurs de la République.

Complémentaire des actions conduites par les associations partenaires de l’école, la réserve citoyenne de l’éducation nationale constitue une forme d’engagement individuel bénévole : elle répond aux demandes nombreuses de citoyens désireux d’apporter leur concours à la transmission des valeurs de la République. »

L’AEFE envisage-t-elle d’étendre le principe de la réserve citoyenne de l’éducation nationale à son réseau ?

Si non, pourquoi ?

Si oui, quel est le calendrier de cette mise en place et les difficultés éventuellement rencontrées ?

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a pris bonne note de la création d’une réserve citoyenne par la circulaire n°2015-077 du 12 mai 2015.

Techniquement, la mise en œuvre de cette mesure semble difficilement transposable à l’étranger.

Sur le fond, la réserve citoyenne existe déjà de manière informelle dans les établissements d’enseignement français à l’étranger qui accueillent régulièrement des intervenants extérieurs, en particulier des parents d’élèves attachés aux valeurs de la République.

Par ailleurs, les professeurs des écoles, collèges et lycées qui enseignent le nouvel enseignement moral et civique, du cours préparatoire au baccalauréat, peuvent bénéficier de l’aide, voire de l’intervention, de conseillers divers des postes diplomatiques comme les attachés militaires, conseillers économiques et bien sûr les conseillers de coopération et d’action culturelle (COCAC).

Origine de la réponse : AEFE