Etat d’avancement du projet immobilier du Lycée Français de Séoul

Question écrite de M. Francis NIZET, membre élu de la circonscription électorale de Tokyo

QUESTION

Quel est l’état d’avancement du projet immobilier du Lycée Français de Séoul ? Quelles sont les difficultés présentes ? Quel en est l’échéancier ?

REPONSE

Le projet de délocalisation du lycée français de Séoul est longtemps resté au point mort en raison du coût extrêmement élevé de l’immobilier. Le 8 janvier dernier, une délégation de la Mairie de Seocho (l’un des quartiers sud de Séoul) s’était rendue à l’Ambassade pour, d’une part, demander si l’établissement était toujours intéressé par le terrain pressenti pour la nouvelle école, d’autre part, proposer un nouveau prix au m2 : 2,9 millions de wons (environ 2000 euros) le m2 au lieu de 4 millions (2800 euros) le m2. Revenant à 20 millions d’euros l’hectare, le nouveau montant reste considérable mais la baisse est significative.

La raison de la démarche des autorités locales peut s’expliquer de la manière suivante :

  • elles n’ont pas trouvé de meilleure proposition,
  • le projet les intéresse car il met le terrain en valeur
  • elles ont appris que le conseil de gestion de l’établissement cherchait à acquérir un terrain ailleurs.

A leur tour, l’Ambassadeur de France et le COCAC se sont rendus tout récemment à la mairie de l’arrondissement de Seocho pour un entretien avec le maire, qui a confirmé le nouveau prix.

A Seocho, Gangnam et Songpa, trois quartiers au sud de la capitale sud-coréenne, les prix des appartements ont chuté de 6,5 % en moyenne en 2012. Cette tendance à la baisse devrait se poursuivre jusqu’au milieu de cette année, moment à partir duquel les avantages fiscaux accordés aux nouveaux propriétaires prendront fin. Ces avantages fiscaux avaient été instaurés l’an dernier afin de stimuler le marché.

Le montant proposé restant extrêmement élevé, le conseil de gestion envisagerait de ne se porter acquéreur que de 7.000 m² du terrain proposé par la mairie de Seocho. Un comité a été constitué pour travailler au projet.
A ce stade, il n’y a encore ni échéancier ni plan de financement.

ORIGINE DE LA REPONSE : AEFE

Télécharger

PDF - 185.5 ko
Synthèse Questions ORALES plénière AFE Mars 2013
PDF - 188.4 ko
Synthèse Questions ACTUALITE plénière AFE Mars 2013
PDF - 199.9 ko
Synthèse Questions ECRITES plénière AFE Mars 2013