Défilé du 14 juillet et garden party de l’Elysée.

Question orale de Messieurs Serge Cyril VINET et Pierre OLIVIERO, membres élus de la circonscription de Genève

QUESTION

Certains de nos collègues élus à l’AFE, se sont émus de ne pas être invités au défilé du 14 juillet à Paris ainsi qu’à la Garden Party de l’Elysée, donnée par Monsieur le Président de la République Nicolas Sarkozy et son épouse Madame Carla Bruni-Sarkozy.

Il est à peu près certain que si les services de la Présidence de la République invitaient tous les Conseillers de l’AFE à cette journée nationale, beaucoup de nos collègues se verraient dans l’obligation de décliner cette invitation pour de multiples raisons.

Tous les ans, un pays différent, est l’invité d’honneur du Président de la République avec tout l’aura que cela lui confère. Cette année, c’était l’Inde.

Nous proposons que chaque année, les Conseillers élus à l’AFE, faisant partie de la circonscription du Pays choisi par la Présidence de la République, soient invités eux aussi, de la manière la plus officielle qui soit, au même titre que l’Ambassadeur représentant la France dans cette contrée du monde.

REPONSE

- S’agissant du défilé du 14 juillet, le Sénat dispose traditionnellement, tout comme l’Assemblée nationale, d’un contingent d’une cinquantaine de places en tribune officielle. Ces places sont attribuées à la discrétion du Bureau du Sénat, et rien ne s’oppose à ce qu’elles puissent être occupées par des Sénateurs des Français de l’étranger, représentants élus des conseillers de l’AFE.

Les autres places octroyées sur invitation par la présidence de la République et le ministère des Affaires étrangères et européennes dans les différentes tribunes d’honneur situées sur le bas de l’avenue des Champs-Elysées, à proximité immédiate de la place de la Concorde, le sont exclusivement sur demande des personnes intéressées auprès du Protocole de la présidence de la République : celui-ci pourrait ainsi donner satisfaction à ceux des Conseillers des Français de l’étranger qui en émettraient le souhait, dans la limite du quota des places assises dans ces tribunes.

Il est à relever qu’aucune règle ne préside en l’espèce à l’invitation d’un pays hôte au défilé, qui n’est ni annuelle ni systématique.

- Les invitations à la garden party de l’Elysée, par définition limitées en nombre, sont établies par la Présidence de la République. Les Parlementaires sont pour leur part invités chaque année dans leur totalité à cette réception.

ORIGINE DE LA REPONSE : PRO

Télécharger

PDF - 650.9 ko
Synthèse des questions orales septembre 2009
PDF - 284.1 ko
Synthèse des questions écrites septembre 2009
PDF - 107.1 ko
Synthèse des questions d’actualité septembre 2009