De l’avenir des Lycées français de Damas et d’Alep

Question d’actualité de M Jean-Louis MAINGUY, membre élu de la circonscription électorale de Beyrouth.

QUESTION

Selon des sources bien informées et proches du Conseil de Gestion du Lycée Charles de Gaulle de Damas, le Ministre de l’Education syrien remet en cause la convention de la coopération culturelle signée entre les gouvernements français et syrien et souhaite la fermeture des deux établissements français de Damas et d’Alep.
Des négociations ont été entreprises entre l’actuel Président par Intérim du Conseil de gestion du Lycée Charles de Gaulle de Damas, M. Elia ATIYEH et le Ministère de l’Education syrien afin d’obtenir un délai à la mise en application de cette décision de fermeture.
Les demandes dudit Ministère pour garantir l’avenir des deux Etablissements à la rentrée en septembre sont les suivantes :
1. Un interlocuteur officiel nommé par l’Etat français, responsable aux yeux des autorités syriennes (en effet depuis la fermeture de nos Chancellerie et Consulats en Syrie voilà plus de trois mois, aucun interlocuteur diplomatique européen n’a pu être nommé à ce jour, pour assurer un lien entre les autorités syriennes et françaises).
2. L’affectation d’un proviseur reconnu par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’étranger (l’actuel Directeur du Lycée Charles de Gaulle de Damas n’a pas de titre officiel de proviseur).
3. La présence d’enseignants résidents afin d’être conforme aux accords culturels bilatéraux (ce point serait négociable).
Quelles décisions ont pu être prises à ces différents niveaux afin de conserver la gestion de ces deux établissements français de Syrie et assurer une présence culturelle française nécessaire en temps de violence et de guerre ?

REPONSE

A ce stade, l’AEFE n’est pas autorisée par le ministère des Affaires étrangères à laisser revenir en Syrie des personnels dont elle est l’employeur (personnels dits « expatriés » ou « résidents »).

Aussi, en accord avec la tutelle, l’AEFE a signé le 31 mai 2012 une lettre garantissant la qualité de l’enseignement délivré dans les deux établissements à programme français :

« - les enseignements délivrés correspondent aux programmes éducatifs français.
- les diplômes délivrés sont reconnus dans la totalité des établissements en France et dans la totalité des établissements français à l’étranger et permettent d’accéder aux établissements d’enseignement supérieur français.
- les enseignements sont dispensés par des professeurs francophones ayant les compétences pour enseigner les programmes français.
- les personnels enseignants participent à la formation continue.
- l’établissement valide les passages dans la classe supérieure.
- l’établissement assure la préparation et l’organisation des épreuves des examens de l’enseignement secondaire.

M. Leprêtre, actuellement directeur des programmes pédagogiques est le garant de la qualité de l’enseignement délivré dans les deux établissements à programme français de Syrie. »

ORIGINE DE LA REPONSE : AEFE

Télécharger

PDF - 229.8 ko
Synthèse des question orales - juin 2012
PDF - 219.2 ko
Synthèse des questions écrites - juin 2012
PDF - 206.1 ko
Synthèse des questions d’actualité - juin 2012