Création de classes de toute petite section dans les établissements scolaires du réseau AEFE

Question orale de M. Francis NIZET, membre élu de la circonscription électorale de Tokyo

QUESTION

La loi sur la refondation de l’école prévoit d’ouvrir trois mille postes sur cinq ans dans les zones défavorisées avec un objectif particulier celui de la scolarisation des tout petits (2 à 3 ans).
Dans cette foulée, l’AEFE compte-elle favoriser la scolarisation des enfants de cette tranche d’âge par la création, là où elles sont jugées utiles, de classes de toute petite section ?

Ces sections ont en effet l’avantage :

  • de capter une « clientèle » qui souvent, à défaut d’offre française, s’oriente vers d’autres établissements (Montessori etc...) et de conserver ces élèves dans les classes supérieures, à l’heure où de nombreux établissements du réseau sont à la recherche de nouveaux publics ;
  • de permettre aux couples ayant chacun un travail de mieux organiser leur vie familiale ;
  • d’apporter des entrées financières, ces structures étant souvent fortement bénéficiaires ;
  • d’asseoir très tôt chez l’enfant une pratique, organisée par l’institution, de sa langue maternelle.

REPONSE

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) ne met pas en œuvre une politique systématique de développement des classes de très petite section (TPS) et de scolarisation des enfants de moins de trois ans. La question peut néanmoins se poser lorsque les conditions matérielles d’accueil et les ressources humaines et financières sont avérées et que le vivier potentiel d’élèves est estimé suffisant.

Certains établissements peuvent donc assurer, lorsque cela leur est possible, la scolarisation d’élèves de moins de trois ans dans des classes de petite section./.

ORIGINE DE LA REPONSE : AEFE

Télécharger

PDF - 185.5 ko
Synthèse Questions ORALES plénière AFE Mars 2013
PDF - 188.4 ko
Synthèse Questions ACTUALITE plénière AFE Mars 2013
PDF - 199.9 ko
Synthèse Questions ECRITES plénière AFE Mars 2013