Avenir des Ecoles et des Lycées français en Syrie

Question d’actualité de M. Jean-Louis MAINGUY, membre élu de la circonscription de Beyrouth.

QUESTION

Après avoir rapatrié les Proviseurs et Directeurs des deux Etablissements français d’enseignement en Syrie ainsi que l’ensemble du personnel enseignant expatrié en poste dans ces mêmes établissements (Lycée Charles de Gaulle de Damas et Lycée Français d’Alep), ces deux établissements sont actuellement gérés par les directeurs syriens représentant le régime en place…

1/ quel avenir pouvons-nous espérer pour ces deux phares de la présence française en Syrie ?
2/ quelles dispositions ont été prévues pour la gestion des examens du baccalauréat ?

REPONSE

1/ S’agissant de l’avenir des établissements scolaires à programme français en Syrie, l’AEFE rappelle que seule une décision du ministère des Affaires étrangères et européennes autorisant le retour des fonctionnaires français en Syrie permettrait d’envisager un retour à la situation du début d’année 2011. Si un tel retour était autorisé, les personnels expatriés regagneraient leurs postes et les personnels sous contrat de ’résident’ qui le souhaitent seraient prioritaires pour retourner en Syrie.
2/ S’agissant de la gestion des examens, toutes les dispositions ont été prises par l’AEFE et l’académie partenaire (en France) de cette région du monde. Compte tenu du calendrier des examens, plusieurs mois sont encore disponibles pour préparer les échéances. Seules seraient en suspens les épreuves de capacités expérimentales, car elles nécessitent la présence de titulaires de l’éducation nationale. Si la situation en Syrie devait perdurer ou s’aggraver, l’AEFE solliciterait pour ces épreuves une dérogation auprès de la DEGESCO.

ORIGINE DE LA REPONSE : AEFE

Télécharger

PDF - 248.4 ko
Synthèse des questions orales - décembre 2011
PDF - 438.6 ko
Synthèse des questions écrites - décembre 2011
PDF - 233.4 ko
Synthèse des questions d’actualité - décembre 2011