Application du dispositif « ABCD de l’égalité » dans les établissements du réseau AEFE

Session plénière mars 2014 - Question écrite de Monsieur Francis NIZET, membre élu de la circonscription électorale de Tokyo

QUESTION

L’objectif du dispositif « ABCD de l’égalité » est, d’après les pouvoirs publics, "de transmettre des valeurs d’égalité et de respect entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes et d’agir dès l’école primaire pour lutter contre la formation de ces inégalités dès le plus jeune âge en agissant sur les représentations des élèves et les pratiques des acteurs de l’éducation. Il offre aux enseignants des outils et des ressources pour aider à la prise de conscience des préjugés, dans et hors la classe, et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes."

L’expérimentation « ABCD de l’égalité » est menée conjointement par le ministère de l’Éducation nationale et le ministère des Droits des femmes, en partenariat avec le CNDP. Elle est déployée dans plus de 600 classes de dix académies volontaires : Bordeaux, Clermont-Ferrand, Créteil, Corse, Guadeloupe, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Rouen, Toulouse. Une généralisation est prévue en septembre 2014, après évaluation des premiers résultats évaluation du dispositif en vue de sa généralisation.

Le lancement de ce dispositif a donné lieu à des polémiques assez violentes rapportées par la presse et les autres médias en particulier en ce qui concerne des interventions d’associations dans les écoles ou la présence d’ouvrages pour les élèves de primaire dans les écoles.

L’enseignement français à l’étranger permet aux enfants français établis hors de France de suivre une scolarité similaire à la scolarité suivie par les enfants résidant en France. Ils suivent notamment les mêmes programmes et passent les mêmes diplômes (brevet, baccalauréat).

Pour prendre en compte le contexte local (langue, culture), des modalités particulières de mise en œuvre des programmes et objectifs pédagogiques sont possibles.

Une réflexion a-t-elle été engagée au sein du service pédagogique de l’AEFE pour réfléchir à l’application dans le contexte souvent multiculturel et multureligieux des établissements du réseau d’un dispositif qui pourrait heurter de nombreux élèves et leurs parents en mettant en avant des conceptions sociétales qui ne sont pas les leurs ?

REPONSE

A la connaissance de l’Agence, la mise en œuvre de cette expérimentation vient de s’achever dans un peu moins de 300 écoles élémentaires et maternelles sur le territoire national.

Il s’agit donc d’une expérimentation peu étendue en France même et qui, pour l’heure, n’a pas été évaluée. Elle ne pourra pas être étendue au réseau avant d’avoir été évaluée.

A ce stade, ouvrir sans délai une réflexion pour l’enseignement français à l’étranger n’est donc pas d’actualité./.

ORIGINE DE LA REPONSE : AEFE

Télécharger

PDF - 168.8 ko
Synthèse questions ORALES Plénière mars 2014
PDF - 148.1 ko
Synthèse questions ACTUALITE Plénière mars 2014
PDF - 424.9 ko
Synthèse questions ECRITES Plénière mars 2014